Vive les mariés !

On va parler un peu de mon cas personnel aujourd’hui et je vais vous faire quelques révélations sur ce que je ressens depuis quelques semaines.

La saison des mariages a commencé il y’a déjà un mois pour ma part et elle bat son plein jusqu’au début de l’automne. Mon activité sur le blog s’en ressent quelque peu suite à une énorme charge de travail en termes de préparation, rendez-vous et retouches clients.

Mais je tenais à vous parler d’une envie ou plutôt d’un besoin qui est présent depuis quelques mois dans mon esprit. Mon travail ne se résume pas qu’aux mariages (même s’il en occupe une part non négligeable), mais aussi à photographier des personnes et des couples en dehors de merveilleux monde du mariage.

Mais pourquoi une remise en question ?

Seulement voilà après quelques années de présence à photographier des modèles hommes et femmes dans des lieux toujours différents j’avais une drôle d’impression, celle de tourner en rond. Plusieurs alertes pourtant m’avaient donné des signes avant-coureurs de tout ça : des lieux qui devenaient un peu trop familiers malgré le sens du détail, mais surtout un autre phénomène auquel je n’aurais pas dû me fier (comme peut l’expliquer plein de fois Sébastien Roignant, ne regarde pas le travail des autres tout le temps, mais avance plutôt sur le tien).

Une lassitude de toujours voir les mêmes photos !

Oui le déclic est venu de là, voir les autres photographes utiliser les mêmes lieux sans relâche avec quelques fois les mêmes modèles à quelques jours d’intervalle. Cela ne devrait pas me déranger, car dans le monde du mariage nous sommes confrontés à cela tout le temps (quoique les modèles soient quand même assez uniques). Après tout, comment sortir du lot quand tout le monde fait les mêmes projets, dans les mêmes lieux avec les mêmes personnes ? Le monde est si petit que ça ?

Faut-il prendre la décision d’arrêter ?

Ces photos de mode ou bien sociales peut importe comment on les nomme sont pour moi un puits de créativité et mon échappatoire en quelques sortes, cette porte de sortie d’un quotidien qui pourrait être trop routinier. Alors quand la routine s’installe et qu’en plus celle-ci est partagée par une dizaine d’autres je ne pouvais continuer dans cette optique.

Un déclic salvateur

C’est à ce moment-là, dos au mur qu’on se donne un bon coup de pied aux fesses et qu’on doit se dire bon ok maintenant tu vas laisser les autres faire ce que tu ne souhaites plus et tu vas donc commencer à réfléchir et surtout sortir des sentiers battus !

Repenser sa façon de travailler, son approche et ses lieux de shooting. En finir avec la routine et avancer. Mon leitmotiv du moment se résume à ça. Une remise en question continuelle.

Tout n’est pas à jeter !

Je m’accorde encore quelques endroits dans lesquels j’ai pu shooter auparavant, quelques personnes avec qui la collaboration ne se limite pas qu’à la photo, mais au partage de valeurs et le reste est balayé pour apporter du neuf.

2019 so new ?

Vous avez pu le ressentir sur mes réseaux sociaux, quelque chose a changé, mon style, mon approche et les gens qui y sont présents. Peut-être plus de couples, car je m’épanouis tellement à leur contact, peut être plus de nature pour sortir de ma ville. Bref du contenu qui va changer et surtout qui sortira de ce qu’on avait pu connaitre auparavant.

L’année 2019 résonne comme un nouveau départ et surtout une nouvelle philosophie. Quelques exemples de ce dernier mois de remise en question.

 

 

 

Comments

  • The bright side
    14 mai 2019

    La remise en question est dans la plupart des cas très positive ! Bravo pour ton parcours, tes photos sont tops et c’est un plaisir de te suivre sur Instagram. Tu as ton propre style que ce soit tes photos ou tes stories et c’est très agréable. Bonne continuation 🙂 Laura

Post a Comment

m

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Fusce neque purus, eleifend vel sollicitudin ut.

Instagram

@ My_wedding_day

Follow Us

Solene@qodeinteractive.com